Recommandations ayurvédiques pour le printemps

L’Ayurveda indique de suivre le rythme des saisons qui détermine la conduite à suivre pour rester en bonne santé. Au printemps (mars-avril), lorsque les fleurs s’épanouissent, c’est l’élément eau-lymphe (kapha) qui se retrouve agressé car l’équilibre thermique corporel est modifié. De nombreux déséquilibres surviennent. Aussi je vous propose en image (avec un peu d’humour pour ramener le sourire en cette période de pandémie) les lignes de conduite et aliments à privilégier.

Recommandation 1 : ramenez de l’activité physique

Pas forcément de l’acrobatie mais remettez du mouvement dans le corps pour éviter la stagnation, le phlegme et le mucus qui accompagnent les déséquilibres Kapha. En Yoga adapté selon l’Ayurveda, les postures d’ouvertures de la poitrine ou les exercices de respiration qui activent le feu digestif sont ramenés. Par exemple Khapalbati.

Recommandation 2 : manger plus léger et éviter le gras, le sucré et l’acide

De mars à avril, vous pouvez privilégier l’orge qui est diurétique. Le millet, le maïs, le quinoa, les céréales sèches sont également moins lourdes. Vous l’aurez compris. Le printemps est propice à évacuer Kapha qui est l’élément eau-lymphe. Quand Kapha est aggravé en soi, les déséquilibres qui produisent du mucus et du phlegme sont plus importants : allergie, ORL, bronchite, toux… N’hésitez pas à consulter les recommandations détox que j’avais partagées avec Noeline.

Recommandation 3 : pratiquez des gargarismes

Le terme ayurvédique est « Gandouch ». Voici un article qui explique bien cette pratique à base d’huile végétale dans la bouche dès le matin. Ce nettoyage facile à réaliser vous aidera à l’élimination des bactéries, parasites et virus. Il y a un soin ayurvédique que j’aime beaucoup appelé « nasya ». Durant une des phases du soin, le gargarisme est également effectué pour nettoyer la gorge des impuretés.

Recommandation 4 : pratiquez des fumigation ou inhalation

Dans la même idée, la fumigation est recommandée par l’Ayurveda en hygiène préventive et curative des troubles liés à Kapha. Plus haut je parlais du soin Nasya ou soin du nez. Comme l’indique en début l’article du Centre de santé Maharishi Ayurvéda : « la nez est la porte de la tête ». Vous pouvez très bien rajouter ce soin du nez dans votre quotidien avec par exemple de l’huile de sésame.

Recommandation 5 : prendre soin de ses yeux

Comme vous l’aurez peut-être compris, pour Kapha, les désordres commencent généralement par le haut (la tête et le dessus de la poitrine). Pour éviter la perturbation par les yeux, il est utile de mettre du collyre ou faire des soins ayurvédiques des yeux notamment comme le Netra tarpana bien expliqué par La Voie de l’Ayurveda.

Recommandation 6 : prendre des douches chaudes

L’hygiène préventive c’est aussi prendre des douches chaudes. L’élément chaud est en effet le contraire de Kapha qui est de nature froid. C’est donc le moment de profiter de la chaleur que cela soit sous la douche mais aussi les cabines de sudation et sauna.

Voilà la ligne de conduite préconisé par l’Ayurveda au printemps. On parle de Oka-Satmya pour le régime alimentaire et autres recommandations à adapté selon chaque individu. Cela signifie que si vous avez un déséquilibre autre que Kapha, il convient d’ajuster. Le mieux est de voir avec votre thérapeute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *