Que le grand nettoyage de printemps commence !

La médecine ayurvédique accorde de l’importance aux saisons car l’être humain obéit également à la règle d’interdépendance. Vous pouvez observer qu’au printemps nombreux sont ceux qui développent des allergies. Comment nous bougeons, comment nous respirons et comment nous mangeons peut nous aider à vivre en harmonie avec le changement de saison. Le printemps nous invite en effet à nettoyer et faire circuler pour préserver notre équilibre et par la même occasion l’homéostasie du corps.

L’homéostasie signifie régulation automatique du corps. Or si vous comparez le corps humain à une machine, nous passons notre temps à la faire tourner et à l’user au risque qu’elle tombe en panne. En hiver, si vous avez respecté la saison, vous avez mangé des aliments plus riches, huileux, lourds. Les patates douces, les avocats ou encore les produits laitiers sont considérés dans cette catégorie en Ayurveda. Et cela est normal car c’est la saison où le dosha Kapha avec la combinaison de la terre et l’eau est en prédominance. Mais au printemps, la saison change avec les jours qui s’allongent. Il est recommandé de nettoyer le système digestif voire même de faire une pause.

La pratique de yoga pourra être davantage tonique pour laisser circuler et s’alléger. Suriya namaskar – la salutation au soleil, ou toute forme de vinyasa peut aider le corps à s’auto-nettoyer. Les inversions sont recommandées pour changer de perspective. Sarvangasana (la chandelle) procure de l’énergie, et aide à la détoxification car la circulation est inversée. De même les postures de torsion comme ardh matysendra (la demi-torsion) améliore la circulation, presse sur les organes digestifs et aide contre la constipation.

Le printemps caractérisé par l’humidité et la viscosité, cela peut également affaiblir le système immunitaire et générer des allergies. Les pranayamas –  techniques de respiration – stimulants sont d’une grande aide. Il n’y a pas de meilleur antihistaminique que Khapalabhati. Voici un article pour vous guider dans la pratique : lien.

Pour nettoyer, vous pouvez privilégier les aliments légers et de préférence chaud. Les légumes verts sont les bons alliés. L’asperge, céleri, artichaut, coriandre, persil sont les bienvenus dans l’assiette. Le fenugrec est un bon détoxifiant. Quand le printemps réchauffe la terre, le foie a besoin de certains aliments qui vont aider à transformer et éliminer les toxines d’où l’importance de manger des aliments de saison comme les artichauts et le radis. Certaines plantes peuvent aider à protéger le foie comme shatavari, le pissenlit ou encore chardon marie.

La pause de la machine se pratique par le jeûne. Si la personne est en bonne santé, elle peut démarrer un jeûne  à l’équinoxe du printemps. En Ayurveda, chaque personne aura un jeûne spécifique recommandé selon sa constitution. Une personne de profil prédominant Vata ayant par exemple la peau sèche et prenant peu de poids, pourra faire 3-5 jours en conservant l’hydratation par des infusions et jus de légumes. Il est bon de voir un spécialiste en Ayurveda pour s’assurer de ce qui convient à votre constitution. En Ayurveda, on n’attend pas de tomber malade pour voir son médecin ! 😉

Le Yoga et l’Ayurveda nous enseignent à vivre pleinement ce qui se présente. Les changements de saison en font partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *