Les postures yoga pour cet hiver

Continuons de sortir de notre carapace cet hiver ! Orezen a choisi quatre postures de Hatha yoga qui font du bien lorsqu’il fait froid. Exerçons-nous à nous replier sur nous-même et à nous ouvrir. En réalisant ces postures l’une après l’autre, on peut ressentir les bienfaits telle une onde qui rayonne depuis son centre. Commençons par la salutation au soleil…

La salutation au soleil…

C’est un exercice composé de plusieurs postures. Elle est vraiment intéressante à effectuer en hiver car le corps est rapidement réchauffé. Mais pour commencer notre mouvement de repli sur soi, Orezen propose de prendre une des postures de la salutation au soleil. Il s’agit du chien qui s’étire appelée Adho Mukha Svanasana (voir photo si dessus). Elle apporte force et stabilité tout en étirant à la fois la zone du dos, les ischio-jambiers et les mollets qui deviennent souvent raides quand il fait froid ou par manque d’activité. Pour arriver dans cette posture, vous pouvez démarrer à quatre pattes avec les mains posées à plat dans le prolongement des épaules et c’est en expirant que vous allez monter vos hanches vers le ciel. Les mains sont à plat parterre, les talons si possibles au sol, la tête entre les bras, regardez en direction de vos pieds en essayant de ramener la poitrine vers les genoux pour réaliser un accent circonflexe. Maintenez 30 à 60 secondes pour débuter tout en inspirant et expirant durant la pose.

Posture yoga du chameau

Postures-hive-camel
Orezen yoga : posture du chameau (Ustrasana)

Après le chien qui s’étire, nous enchaînons avec une posture d’ouverture. Il s’agit de notre posture #orezenchallenge du mois qui est excellente pour s’ouvrir vers le monde. Comme indiqué dans le précédent article, elle ouvre la poitrine, favorise une meilleure respiration et l’équilibre de nos chakras. La première étape est de se mettre à genou écartés de la largeur du bassin. En inspirant, poussez le pubis vers l’avant, ouvrez la poitrine, venez saisir si possible vos chevilles et relâchez en douceur votre tête vers l’arrière. Fermer les yeux et continuer à inspirer et expirer profondément dans la posture pendant 20 secondes pour les débutants, 30 secondes à 1 minute pour les autres.

Posture yoga de la pince

Orezen yoga posture pince
Orezen yoga : posture de la pince (Paschimotthan asan)

Après cette ouverture, rien de tel que se refermer sur soi pour ressentir les bienfaits de l’ouverture précédente. Avec la pince appelée Pashimottan asan, vous exercez un puissant massage pour stimuler la région abdominale. Pour aller dans la posture, assis sur les fesses, jambes parallèles face à vous. Inspirez en levant les bras vers le ciel. Expirez et penchez-vous vers l’avant en tentant de coller votre nez entre vos genoux. Pour certaines personnes, il peut être difficile de faire la pince fermée mais elles peuvent s’aider de l’expiration pour gagner petit à petit quelques millimètres. Ne forcez pas et ressentez l’étirement du bas du dos, des ischios-jambiers et des mollets. Pour débuter, maintenez la posture entre 30 à 60 secondes.

Posture yoga du pont

Orezen yoga posture de la roue
Orezen yoga : posture de la roue (Urdhva Dhanurasana)

 

Enfin terminons par la posture qu’on aimait faire dans la cours d’école. Il s’agit de Urdhva Dhanurasana autrement dit la posture de la roue qui demande force et équilibre. On appréciera l’ouverture de la poitrine, du ventre et l’étirement du dos en faisant l’arc. Cette pose yoga  améliore la flexibilité de sa colonne vertébrale et apporter un bien-être une fois que la posture vient à être maîtrisée. Elle est recommandée pour les personnes souvent assises et qui ont mal au dos. Pour entrer dans posture, allongez-vous sur le dos les bras le long du corps. Pliez les genoux avec les jambes écartées de la largeur du bassin. Placez ensuite les mains de part et d’autre de votre tête. Inspirez et poussez le pubis vers le ciel. Pour les débutants, la posture peut être rapidement lourde alors essayez de maintenir 10 secondes et d’augmenter petit à petit le temps. Attention, les débutants n’ont pas besoin de lever la jambe vers le ciel comme dans l’image ci-dessus car la pose est plus dure à tenir ainsi.

En pratiquant ces quatre postures l’une après l’autre, vous ressentirez peut-être cet effet d’onde. D’abord se reconnecter à soi même pour être en paix puis s’ouvrir vers l’extérieur. et ainsi de suite. L’hiver est une belle saison où la nature est au repos. On peut pratiquer à l’extérieur en pleine montagne tellement c’est paisible mais il faut avouer que ce n’est pas si facile de faire du yoga sur la neige. Pratiquer à l’intérieur bien au chaud est beaucoup plus agréable ! Pour ceux qui sont intéressés, rejoignez Orezen tous les samedi de 10h à 11h30 dans la salle de Gym Autrement dans le 1er arrondissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *