S’écouter selon l’Ayurveda

En Ayurveda, la constitution naturelle d’un individu est déterminée très tôt dans sa vie quand le sperme et l’ovule se rencontrent et que l’âme entre afin de créer une nouvelle vie. Cette constitution est appelée « Prakriti ». La santé et les doshas (humeurs biologiques) des parents au moment de la conception, la vie utra-utérine, le dosha prédominant durant la saison, le style de vie durant la grossesse… participent à la détermination du Prakriti. Votre style de vie et votre alimentation agissent aussi sur votre prakriti et certains doshas – qu’on classifie par Vata, Pitta, Kapha- et qui peuvent amener des déséquilibres ou maladies. Comment pouvez-vous vous écouter et ajuster ? Voici quelques recommandations pour les personnes qui connaissent leur constitution biologique.

S’écouter selon les saisons

Si vous connaissez votre constitution biologique, vous savez quel dominance vous êtes et pouvez apprendre à vivre en accord avec les saisons.

Vata Prakriti

Lorsqu’il fait très chaud comme en été, la sécheresse et rugosité rendent le feu digestif plus faible. Le corps perd de l’eau et devient sec. Cela aggrave Vata. Lorsqu’il pleut beaucoup après une période de grande chaleur, les conditions de l’atmosphère changent, ce qui pervertit Vata. Des déséquilibres Vata sont susceptibles de se produire. Si vous êtes dominant Vata, évitez de manger un régime uniquement Vata en été et automne.

Pitta Prakriti

En été, les Pitta dominants fatiguent plus et le corps se réduit (force) car c’est la saison où Pitta augmente dans l’environnement. Mais c’est surtout lorsque qu’il pleut après que Pitta s’aggrave. Les Pitta dominants doivent donc faire attention à éviter un régime alimentaire Pitta durant l’automne.

Kapha Prakriti

En hiver, les conditions amènent à l’accumulation de Kapha. Après l’hiver, Kapha est donc haut et pendant le printemps Kapha est perverti. En été, en raison de la sécheresse et chaleur, Kapha diminue. En hiver et au printemps, les dominants Kapha doivent donc réduire le régime alimentaire favorisant Kapha.

S’écouter chaque matin

Si vous démarrez sur la route de l’Ayurveda, il y a deux questions principales à vous poser :

  1. Comment était mon sommeil ?
  2. Comment ça passe quand je vais à la selle ?

Voici une routine pour apprendre à sentir quel dosha est engagé :

  1. Au moment du réveil, restez dans le lit quelques minutes et prenez le temps de vous écouter. Comment vous sentez-vous au réveil ? Si votre sommeil était léger, que vous avez par exemple eu de l’insomnie, que vos rêves se passaient dans l’air, avec beaucoup de déplacements, voire des cauchemars, c’est que Vata était engagé ici. Si votre sommeil était bon mais bref ou même que vous vous êtes réveillé mais rendormi facilement avec des rêves passionnés, de la couleur, des conflits alors Pitta était engagé. Au contraire, si vous vous sentez lourd avec du mal à vous réveiller après des rêves – si vous vous en souvenez, où il y a de l’eau, sentimental ou romantique alors Kapha était très présent.
  2. Le mouvement des intestins reflète l’état de votre digestion. Lors que vous n’éliminez pas, c’est comme si vous gardiez la poubelle à la maison et accumuliez les déchets. Lorsque vous éliminez trop, c’est comme si vous aviez en vous un feu immense qui brûle les nutriments sans que votre corps ait le temps d’assimiler.

– Si vous êtes constipé, c’est souvent Vata qui est responsable dans le côlon (propriété : sec et léger). Vous pouvez par exemple rapporter de l’huile (propriété Kapha) pour lubrifier et des épices chaudes comme le fenouil (propriété Pitta).

– Si vous faites des morceaux, c’est souvent Pitta qui est engagé de par l’action du feu et de l’eau. Vous pouvez alors aller davantage vers des fibres soit alimentation Vata. Certaines fois, Pitta fait qu’on y va mais cela fait petit morceau et on a l’impression de vouloir encore y aller après.

– Si votre caca est très gros, il y a des chances que Kapha soit engagé. Vous pouvez vérifiez que ce n’est pas accompagné de mucus ou de dépôt huileux qui tombe dans l’eau ce qui serait signe de toxine dans le corps. De même lorsque cela sent fort et mauvais. Un régime Vata et végétarien est alors recommandé.

Alors soyez à l’écoute des signes envoyés par votre organisme !

caca

Si vous souhaitez connaître votre prakruti, la consultation ayurvédique est faite pour ça.

Pour en savoir plus, lisez également le dernier témoignage de Catherine : ICI.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *